Accueil du site > RAPPORTS PUBLICS > Protection Sociale > 2009 > Bilan de la convention d’objectifs et de gestion (COG) Etat - CNAMTS (...)

Bilan de la convention d’objectifs et de gestion (COG) Etat - CNAMTS 2006-2009 et préparation de le nouvelle convention


JEANNET Agnès , BRETON, Thierry , LAFFON Philippe , PICARD Sylvain , FRANCE. Inspection générale des affaires sociales

L’Inspection générale des affaires sociales a inscrit dans son programme de travail 2009 une mission d’évaluation de la convention d’objectifs et de gestion (COG) signée entre l’Etat et la CNAMTS pour la période 2006-2009. La mission a mené ses investigations de mars à septembre 2009 par voie d’entretiens à la caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS), à la direction de la sécurité sociale (DSS), à la direction générale de la santé (DGS), à la direction générale de l’action sociale (DGAS), à la direction du Budget et au Secrétariat Général des ministères chargés des affaires sociales. Elle s’est rendue dans deux régions, celles du Centre et de Rhône-Alpes pour approfondir les modalités de pilotage du réseau des caisses par la CNAMTS. Les travaux de la mission ont été centrés sur les sujets suivants qui font chacun l’objet d’une fiche ou d’une annexe au présent rapport : la mise en oeuvre des engagements relatifs à la gestion du risque, l’efficience et la productivité de la branche, les évolutions de la qualité de service, la gestion des fonctions support et enfin les indicateurs de la COG. Le présent rapport comporte deux parties : la première consacrée au bilan de la convention en cours, et la seconde aux recommandations pour la future COG. Cette seconde partie comprend des suggestions de contenu mais aussi de méthode, en raison des modifications de la gouvernance nationale et locale des politiques de santé instaurées par la loi du 21 juillet 2009.

 
Informations pratiques

Recherche sur le site










Avertissement

Certains acteurs du champ sanitaire sont actuellement sollicités au téléphone par des personnes se présentant comme des membres de l'IGAS, ou mandatées par ce service, pour obtenir des informations sur leurs activités et leur clientèle.

L'IGAS invite les personnes sollicitées à ne communiquer aucune information dans ces circonstances. Elles doivent savoir que les inspecteurs de l'IGAS ne procèdent pas à des investigations inopinées par téléphone et qu'ils ne s'adressent jamais de manière anonyme aux organismes qu'ils contrôlent ou auprès desquels ils recueillent des informations.