Accueil du site > RAPPORTS PUBLICS > Travail, form. pro. > 2013 > La prévention du risque incendie dans les établissements recevant du public (...)

La prévention du risque incendie dans les établissements recevant du public et les immeubles de grande hauteur


François SCHECHTER, Inspection générale des affaires sociales- Philippe REY, Philippe BODINO, Aline DEPERNET, Inspection générale de l’administration

L’Inspection générale de l’administration et l’Inspection générale des affaires sociales ont remis, en juin 2014, au ministre de l’Intérieur, à la ministre de l’Egalité des territoires et du logement et au ministre du Travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, un rapport sur la politique de prévention du risque incendie dans les établissements recevant du public et les immeubles de grande hauteur.
Ce rapport analyse, dans sa première partie, la réglementation, les raisons de son apparente complexité et les moyens de la rendre plus accessible.
Dans sa deuxième partie, il examine son articulation avec les autres réglementations relatives à l’incendie (dans l’habitation et les locaux de travail) et les moyens d’éviter les incohérences entre elles.
Ensuite, dans une troisième partie, il décrit les insuffisances de la gouvernance et du pilotage de la politique de prévention incendie et propose des voies d’amélioration.
Dans une quatrième partie, il évalue les modalités d’interprétation de la réglementation et les moyens de les renforcer et de les harmoniser.
Enfin, il s’attache, dans les deux dernières parties, à l’examen du dispositif de contrôle pour envisager des pistes de son allégement et de l’amélioration du fonctionnement des commissions de sécurité.

Consulter le rapport

 
Informations pratiques

Recherche sur le site










Avertissement

Certains acteurs du champ sanitaire sont actuellement sollicités au téléphone par des personnes se présentant comme des membres de l'IGAS, ou mandatées par ce service, pour obtenir des informations sur leurs activités et leur clientèle.

L'IGAS invite les personnes sollicitées à ne communiquer aucune information dans ces circonstances. Elles doivent savoir que les inspecteurs de l'IGAS ne procèdent pas à des investigations inopinées par téléphone et qu'ils ne s'adressent jamais de manière anonyme aux organismes qu'ils contrôlent ou auprès desquels ils recueillent des informations.