Accueil du site > RAPPORTS PUBLICS > Travail, form. pro. > 2015 > Evaluation des informations statistiques disponibles sur les politiques (...)

Evaluation des informations statistiques disponibles sur les politiques publiques et paritaires de formation professionnelle continue


M-A.du Mesnil du Buisson, S.Dupays et B.Vincent (IGAS)

L’IGAS a été saisie par le ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social d’une mission relative à l’évaluation des informations disponibles sur les politiques publiques et paritaires de formation professionnelle continue, en vue d’améliorer les dispositifs statistiques et d’alimenter les réflexions et travaux du Conseil national de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelle (CNEFOP).
Dans le cadre du CNEFOP, l’Etat, les régions et les partenaires sociaux doivent assurer un suivi partagé des politiques d’emploi et de formation professionnelle.
Dans ce champ de la formation continue, la complexité du système d’acteurs crée une difficulté structurelle pour réunir des données cohérentes et fiables. Parmi les difficultés, celles jugées les plus gênantes portent sur le caractère tardif des informations et le manque de données de pilotage en particulier sur la formation des demandeurs d’emploi. On constate aussi des problèmes de cohérence entre les différentes sources, des incertitudes sur la complétude et la fiabilité de certaines informations.
Ce rapport affine ce diagnostic source par source et propose des solutions pour fiabiliser les statistiques sur la formation professionnelle des demandeurs d’emploi et des salariés, améliorer la rapidité de mise à disposition de l’information et sa diffusion.

Lire le rapport

Lire les annexes

 
Informations pratiques

Recherche sur le site










Avertissement

Certains acteurs du champ sanitaire sont actuellement sollicités au téléphone par des personnes se présentant comme des membres de l'IGAS, ou mandatées par ce service, pour obtenir des informations sur leurs activités et leur clientèle.

L'IGAS invite les personnes sollicitées à ne communiquer aucune information dans ces circonstances. Elles doivent savoir que les inspecteurs de l'IGAS ne procèdent pas à des investigations inopinées par téléphone et qu'ils ne s'adressent jamais de manière anonyme aux organismes qu'ils contrôlent ou auprès desquels ils recueillent des informations.