Accueil du site > RAPPORTS PUBLICS > Travail, form. pro. > 2016 > Recrutement, formation et parcours professionnels des membres du corps de (...)

Recrutement, formation et parcours professionnels des membres du corps de l’Inspection du travail


C.Carsin et C.Ville, avec le concours de F.Le Gallo, stagiaire (IGAS)

La gestion du corps de l’Inspection du travail fait face à d’importants enjeux liés à la réforme du système d’inspection mise en place en 2014, au plan de transformation des emplois de contrôleurs, ainsi qu’aux différentes réorganisations de l’administration territoriale de l’Etat intervenues récemment (fusion des régions, transferts de compétences).
Pour accompagner ces évolutions, la ministre en charge du travail a demandé à l’IGAS d’analyser les conditions de recrutement, de formation et d’organisation des parcours professionnels des membres du corps de l’Inspection du travail.
La mission dresse dans un premier temps un état des lieux : elle décrit et analyse les différentes voies de recrutement, l’organisation et le contenu de la formation initiale, puis le déroulement des carrières en matière d’avancement et de mobilité fonctionnelle.
Après avoir recommandé d’approfondir la réflexion sur les évolutions des métiers confiés à l’Inspection du travail, la mission se prononce pour maintenir, à périmètre constant des compétences de l’Etat, les politiques de l’emploi dans le champ d’intervention des inspecteurs et fait plusieurs propositions pour améliorer la gestion du corps dans les trois dimensions considérées.

Lire le rapport

 
Informations pratiques

Recherche sur le site










Avertissement

Certains acteurs du champ sanitaire sont actuellement sollicités au téléphone par des personnes se présentant comme des membres de l'IGAS, ou mandatées par ce service, pour obtenir des informations sur leurs activités et leur clientèle.

L'IGAS invite les personnes sollicitées à ne communiquer aucune information dans ces circonstances. Elles doivent savoir que les inspecteurs de l'IGAS ne procèdent pas à des investigations inopinées par téléphone et qu'ils ne s'adressent jamais de manière anonyme aux organismes qu'ils contrôlent ou auprès desquels ils recueillent des informations.