Accueil du site > RAPPORTS PUBLICS > Santé > 2017 > Devenir de l’Institut national de la transfusion sanguine (INTS)

Devenir de l’Institut national de la transfusion sanguine (INTS)


J.Guedj et A.Morin (IGAS), assistés d’A.Chaigneau, interne en pharmacie

Créé en 1994 après l’affaire du sang contaminé, régulièrement remis en question depuis, l’Institut National de la transfusion sanguine (INTS) a fait l’objet de nouvelles interrogations à l’approche de l’échéance (fin décembre 2017) du groupement d’intérêt public qui le constitue.
L’IGAS a ainsi été missionnée en mai 2017 pour se prononcer sur deux sujets :
- le devenir de l’INTS, notamment la répartition entre ses missions et celles de l’Établissement français du sang (EFS) ;
- l’organisation de l’expertise nécessaire pour éclairer les décisions ministérielles dans le domaine du sang, des cellules, des tissus et des organes, au regard des risques émergents (arboviroses, nouveaux agents infectieux) et des forts enjeux médico-économiques et sociétaux sur ces sujets.

Lire le résumé

Lire le rapport

 
Informations pratiques

Recherche sur le site










Avertissement

Certains acteurs du champ sanitaire sont actuellement sollicités au téléphone par des personnes se présentant comme des membres de l'IGAS, ou mandatées par ce service, pour obtenir des informations sur leurs activités et leur clientèle.

L'IGAS invite les personnes sollicitées à ne communiquer aucune information dans ces circonstances. Elles doivent savoir que les inspecteurs de l'IGAS ne procèdent pas à des investigations inopinées par téléphone et qu'ils ne s'adressent jamais de manière anonyme aux organismes qu'ils contrôlent ou auprès desquels ils recueillent des informations.