Accueil du site > RAPPORTS PUBLICS > Santé > 2017 > Cahier d’aide à la construction du contrôle de l’organisation et des processus (...)

Cahier d’aide à la construction du contrôle de l’organisation et des processus de travail dans une unité d’hospitalisation


Etabli dans le cadre de la Mission Permanente Inspection Contrôle de l’IGAS,
par Anne Tison et Angel Piquemal (IGAS)

Quels sont les objectifs du cahier ?

Ce cahier s’inscrit dans l’accompagnement méthodologique des services d’inspection-contrôle des agences régionales de santé (ARS) par la mission permanente inspection-contrôle (MPIC) de l’IGAS. Il actualise le guide relatif au contrôle des établissements de santé.

Ce cahier consacré à l’organisation et aux processus de travail dans une unité d’hospitalisation a été conçu à la demande des ARS. Il concerne une unité de soins de médecine ou de chirurgie, en hospitalisation complète ou de jour. Il n’inclut pas les activités de soins très spécifiques telles que la réanimation, la dialyse ou la santé mentale.
Il cible toutes les étapes de prise en charge d’un patient, et traite de l’organisation des ressources et du système de management mis en place dans l’unité. Enfin, il aborde les processus liés à la prescription, la préparation et l’administration de produits pharmaceutiques.

Les documents composant ce cahier suivent l’architecture habituelle des guides élaborés par la MPIC, avec notamment une possibilité de circulation dans le cahier par liens hypertextes.

A qui est destiné ce cahier ?
- Aux ARS : non seulement pour leurs missions de contrôle, mais aussi dans le cadre des exercices de contractualisation ;
- Aux établissements de santé souhaitant disposer d’un support d’auto-évaluation ;
- A tous ceux souhaitant disposer d’informations sur ces domaines.

> Télécharger le rapport (version word)

 
Informations pratiques

Recherche sur le site










Avertissement

Certains acteurs du champ sanitaire sont actuellement sollicités au téléphone par des personnes se présentant comme des membres de l'IGAS, ou mandatées par ce service, pour obtenir des informations sur leurs activités et leur clientèle.

L'IGAS invite les personnes sollicitées à ne communiquer aucune information dans ces circonstances. Elles doivent savoir que les inspecteurs de l'IGAS ne procèdent pas à des investigations inopinées par téléphone et qu'ils ne s'adressent jamais de manière anonyme aux organismes qu'ils contrôlent ou auprès desquels ils recueillent des informations.