Accueil du site > RAPPORTS PUBLICS > Santé > 2017 > Evaluation de la recommandation temporaire d’utilisation de TRUVADA ® dans la (...)

Evaluation de la recommandation temporaire d’utilisation de TRUVADA ® dans la prophylaxie pré-exposition de l’infection par le VIH : un enseignement pour la santé publique


Dr G.Duhamel et Dr A.Morelle (IGAS), avec l’appui d’A.Drezet, stagiaire

En mars 2017, l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) a été saisie par la ministre en charge de la santé afin d’évaluer la mise en œuvre de la recommandation temporaire d’utilisation (RTU), décidée en janvier 2016, du TRUVADA® dans l’indication de traitement préventif du VIH (prophylaxie pré-exposition de l’infection à VIH /pre-exposition prophylaxis ou PrEP). Cette recommandation temporaire a pris fin au 1er mars 2017, avec l’extension de l’autorisation de mise sur le marché (AMM) de ce produit pour la PrEP.

Ce rapport est articulé autour de trois axes :
- un rappel du contexte scientifique, médical, épidémiologique et sanitaire, national et international, permettant de saisir les enjeux relatifs à l’introduction de la procédure de RTU du TRUVADA® en France ;
- une analyse des conditions, des modalités, des difficultés de l’instruction de cette procédure, permettant d’en faire un bilan raisonné ;
- une analyse de la mise en œuvre de la RTU du TRUVADA® complétée d’un ensemble de recommandations relatives à la PrEP, d’une part, et à la procédure de RTU, d’autre part.

Lire le communiqué

Lire le rapport

 
Informations pratiques

Recherche sur le site










Avertissement

Certains acteurs du champ sanitaire sont actuellement sollicités au téléphone par des personnes se présentant comme des membres de l'IGAS, ou mandatées par ce service, pour obtenir des informations sur leurs activités et leur clientèle.

L'IGAS invite les personnes sollicitées à ne communiquer aucune information dans ces circonstances. Elles doivent savoir que les inspecteurs de l'IGAS ne procèdent pas à des investigations inopinées par téléphone et qu'ils ne s'adressent jamais de manière anonyme aux organismes qu'ils contrôlent ou auprès desquels ils recueillent des informations.