Accueil du site > RAPPORTS PUBLICS > Travail, form. pro. > 2018 > Handicap et emploi : étude de parcours individuels

Handicap et emploi : étude de parcours individuels


A.Betterich, B.Drolez et B.Legrand-Jung (IGAS)

Dans la continuité de la mission d’appui à Mme Dominique Gillot (*), l’IGAS a conduit un travail inédit de recueil de témoignages et d’analyse de 71 parcours professionnels de personnes en situation de handicap, en activité ou en recherche d’emploi.
Il s’agissait de mieux appréhender leurs parcours, leurs difficultés, les appuis mobilisés, ainsi que leurs expériences et attentes à l’égard des politiques mises en œuvre. Fondé sur le volontariat, l’échantillon de ces témoignages, quoique non représentatif, se révèle riche et diversifié.

Deux points saillants émergent :
- L’accès à l’information et les processus d’orientation sont souvent aléatoires, du fait d’acteurs institutionnels insuffisamment ‘présents’ et coordonnés ;
- De nombreuses situations de ruptures -parfois majeures- résultent du manque d’accompagnement aux moments charnières de la vie professionnelle : entre milieu scolaire, enseignement supérieur et vie professionnelle, entre milieu protégé et milieu ordinaire, ou face à une progressive désinsertion professionnelle.

Lire le rapport

Lire le rapport (version accessible aux personnes malvoyantes et non voyantes)

(*) « Personnes handicapées : Sécuriser les parcours, cultiver les compétences », rapport de Mme Dominique Gillot, présidente du Conseil national consultatif des personnes handicapées (juin 2018)

 
Informations pratiques

Recherche sur le site










Avertissement

Certains acteurs du champ sanitaire sont actuellement sollicités au téléphone par des personnes se présentant comme des membres de l'IGAS, ou mandatées par ce service, pour obtenir des informations sur leurs activités et leur clientèle.

L'IGAS invite les personnes sollicitées à ne communiquer aucune information dans ces circonstances. Elles doivent savoir que les inspecteurs de l'IGAS ne procèdent pas à des investigations inopinées par téléphone et qu'ils ne s'adressent jamais de manière anonyme aux organismes qu'ils contrôlent ou auprès desquels ils recueillent des informations.