Accueil du site > RAPPORTS PUBLICS > Protection Sociale > 2017 > Évaluation de la convention d’objectifs et de gestion de la Caisse nationale (...)

Évaluation de la convention d’objectifs et de gestion de la Caisse nationale de retraite des agents des collectivités locales (CNRACL) 2014-2017, en vue de son renouvellement


C.Lépine, J.Rousselon et J-P.Segade (IGAS)

Comme elle l’a fait pour l’ensemble des caisses du régime général de Sécurité sociale et certains régimes spéciaux, l’IGAS a évalué la convention d’objectifs et de gestion (COG) signée entre l’État et la Caisse nationale de retraite des agents des collectivités locales (CNRACL) pour la période 2014-2017, afin d’éclairer la préparation de la convention suivante (2018-2022).
Créée en 1945, cette caisse gère le régime spécial de retraite des agents des fonctions publiques territoriale et hospitalière (2,2 millions de cotisants - 1,2 millions de retraités). Sa gestion est déléguée à la Caisse des Dépôts et Consignations.

L’évaluation a été centrée sur quatre thèmes : la qualité de service aux assurés, l’action sociale, le système d’information et la productivité de l’organisme. Globalement, le bilan d’exécution est positif sur l’ensemble de ces sujets, même si la mission souligne que les objectifs fixés étaient modestes et recommande à l’avenir des cibles plus ambitieuses.

Lire le rapport

Lire les annexes

Lire l’article ‘Focus’ sur l’évaluation par l’IGAS des COG entre l’État et les caisses de Sécurité sociale

 
Informations pratiques

Recherche sur le site










Avertissement

Certains acteurs du champ sanitaire sont actuellement sollicités au téléphone par des personnes se présentant comme des membres de l'IGAS, ou mandatées par ce service, pour obtenir des informations sur leurs activités et leur clientèle.

L'IGAS invite les personnes sollicitées à ne communiquer aucune information dans ces circonstances. Elles doivent savoir que les inspecteurs de l'IGAS ne procèdent pas à des investigations inopinées par téléphone et qu'ils ne s'adressent jamais de manière anonyme aux organismes qu'ils contrôlent ou auprès desquels ils recueillent des informations.