Accueil du site > RAPPORTS PUBLICS > Santé > 2017 > Évaluation du 3è plan national santé environnement et préparation de (...)

Évaluation du 3è plan national santé environnement et préparation de l’élaboration du plan suivant


B.Buguet-Degletagne (IGAS)

Le plan national santé-environnement vise à programmer et à organiser un ensemble d’actions de nature à prévenir ou à faire cesser les atteintes environnementales à la santé humaine, notamment les pollutions de l’air, de l’eau ou des sols et l’exposition des populations à des facteurs toxiques.
Progresser dans cette voie, eu égard aux enjeux de santé publique majeurs, suppose une coordination forte de multiples institutions publiques afin de peser sur les déterminants environnementaux identifiés.
Adopté en 2014 et devant s’achever fin 2019, le 3e plan national santé-environnement a fait l’objet d’une évaluation portant sur le degré de réalisation des actions prévues, les moyens humains et financiers mobilisés, la gouvernance et le pilotage mis en place, les déclinaisons opérationnelles du plan au niveau régional, ainsi que son articulation avec d’autres démarches de santé publique. Sur ces bases, conformément à la saisine des ministres qui souhaitaient « engager dès à présent le processus d’élaboration du PNSE 4 avec l’objectif d’un plan ambitieux, présentant une approche globale et transversale », le présent rapport formule des recommandations et orientations sur ce que l’on peut attendre d’un futur plan national santé-environnement, sa gouvernance et sa déclinaison territoriale.
Bien que la saisine interministérielle ait sollicité conjointement l’Inspection générale des affaires sociales, le Conseil général de l’environnement et du développement durable et l’Inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche, et bien que l’équipe émanant de ces trois services ait conduit ses travaux conjointement, elle n’a pu parvenir à un rapport commun. Le rapport ici mis en ligne, qui a été remis par l’IGAS, présente cependant un corpus de propositions élaboré pour l’essentiel par l’ensemble de la mission.

Lire le rapport

 
Informations pratiques

Recherche sur le site










Avertissement

Certains acteurs du champ sanitaire sont actuellement sollicités au téléphone par des personnes se présentant comme des membres de l'IGAS, ou mandatées par ce service, pour obtenir des informations sur leurs activités et leur clientèle.

L'IGAS invite les personnes sollicitées à ne communiquer aucune information dans ces circonstances. Elles doivent savoir que les inspecteurs de l'IGAS ne procèdent pas à des investigations inopinées par téléphone et qu'ils ne s'adressent jamais de manière anonyme aux organismes qu'ils contrôlent ou auprès desquels ils recueillent des informations.