Inspection générale interministérielle du secteur social, l’IGAS réalise des missions de contrôle, d’audit et d’évaluation, conseille les pouvoirs publics et apporte son concours à la conception et à la conduite de réformes.
Elle intervient à la demande des ministres, mais aussi sur la base de son programme d’activité.
Elle traite de sujets touchant à la vie de tous les citoyens : emploi, travail et formation professionnelle, santé, insertion sociale, systèmes de protection sociale.
L’IGAS en 2016, c’est environ 160 missions et 130 membres ‘inspectant’.

Activité

- Qui déclenche les missions de l’IGAS ?
- Combien l’IGAS réalise-t-elle de missions chaque année ?
- Le dernier rapport d’activité

Métiers

- Quels sont les métiers de l’IGAS ?
- Quelles sont les missions permanentes de l’IGAS ?

Méthodes

- Comment se déroule une mission de l’IGAS ?
- Comment est garantie la qualité des travaux ?
- Quels rapports de l’IGAS sont publics ?
- Quelles suites aux recommandations de l’IGAS ?

Acteurs

- Quels sont les effectifs du service de l’IGAS ?
- Quelle est la distinction entre le corps de l’IGAS et le service de l’IGAS ?
- Quels sont les modes de recrutement dans le corps de l’IGAS ?
- Quelle mobilité des membres du corps de l’IGAS (détachement, disponibilité) ?
- Quelles sont les obligations des membres de l’IGAS ?

Recrutements

- Comment intégrer le corps de l’IGAS ?
- Comment rejoindre le service de l’IGAS ?
- Quels postes ouverts actuellement ?

Organigramme

Les textes et dates de référence

Informations pratiques

Recherche sur le site










Avertissement

Certains acteurs du champ sanitaire sont actuellement sollicités au téléphone par des personnes se présentant comme des membres de l'IGAS, ou mandatées par ce service, pour obtenir des informations sur leurs activités et leur clientèle.

L'IGAS invite les personnes sollicitées à ne communiquer aucune information dans ces circonstances. Elles doivent savoir que les inspecteurs de l'IGAS ne procèdent pas à des investigations inopinées par téléphone et qu'ils ne s'adressent jamais de manière anonyme aux organismes qu'ils contrôlent ou auprès desquels ils recueillent des informations.